Pin It

 

 

Index

 

 

Au lieu des déchets... apprendre à éviter d’en produire

 

 

Au lieu des déchets... donner à manger aux démunis

 

 

Au lieu des déchets... partager la nourriture

 

 

Au lieu des déchets... les supermarchés qui gèrent autrement leurs invendus

 

 

Au lieu des déchets... les restaurants qui gèrent autrement leurs invendus

 

 

Au lieu des déchets... l’événement !

 

 

 

 

 

 

 

« Ne doutez jamais du fait qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. Après tout, c’est toujours ce qui s’est produit »

(Margaret Mead)

 

 

 

La lutte contre le gaspillage alimentaire a déjà commencé, même si beaucoup d’entre nous ne s’en sont pas rendu compte. Sur tous les continents, dans toutes les nations, l’on en perçoit déjà les premiers signes, une multitude d’initiatives locales, de tentatives, d’efforts collectifs. Pourtant toutes ces démarches qui devraient être coordonnées sont isolées, séparées, compartimentées. Ces initiatives ne sont pas liées les unes aux autres, aucune administration n’en dresse l’inventaire, personne ne prend la peine de les chercher, de les recenser, de les comparer. C’est ce que nous allons tenter de faire, en espérant qu’elles pourront ainsi devenir des « pratiques collectives ».

 

 

 

 

Au lieu des déchets... apprendre à éviter d’en produire 

 

Food is precious    (Autriche)

 

 

Initiative du Ministère autrichien de l’agriculture, des forêts, de l’environnement et des ressources hydriques, visant à réduire progressivement le volume du gaspillage alimentaire, pour que ce dernier baisse de 20% d’ici 2016. Pour ce faire, des initiatives de sensibilisation destinées aux écoles ont été lancées, ainsi que des projets de coopération avec des partenaires institutionnels.

 

 

 

Save Food    (Allemagne)

 

 

Initiative lancée par Messe Düsseldorf Group, en étroite collaboration avec la FAO, visant à favoriser les échanges sur le thème du gaspillage alimentaire entre l'industrie, la recherche, la politique et la société civile.

 

 

 

Aprovechemos la comida!   (Espagne)

 

 

Guide réalisé par UAB et la Fundación Alicia en collaboration avec la Generalitat de Catalunya pour prévenir le gaspillage alimentaire dans les secteurs de la restauration et de l’industrie hôtelière.

 

 

  

Manger c'est bien, jeter ça craint!    (France)

 

Campagne de sensibilisation sur le thème du gaspillage alimentaire, réalisée par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt du gouvernement français.

 

 

Gaspillage alimentaire: prêt(e) à changer vos habitudes?   (France)

 

 

Quatre vidéos, réalisées par la Région Île-de-France, qui ont pour protagonistes un groupe d’acteurs particuliers, « Les poubelles boulimiques anonymes ». Dans le cadre d’une salle destinée à la thérapie de groupe, ils racontent les difficultés que rencontrent les protagonistes dans quatre lieux symboliques du gaspillage alimentaire : logement, cantine scolaire, restaurant, supermarché.

L’objectif est de stimuler le changement et l’abandon des mauvaises habitudes, en proposant des solutions telles que: utiliser l’emporte-restes, comprendre les étiquettes, ne pas acheter trop d’aliments, congeler les restes et les utiliser.

 

 

 

Guide ai diritti – Sprechi alimentari    (Italie)

 

 

Guide réalisé par la Chambre de commerce de Turin pour aider les consommateurs à choisir leurs aliments en toute connaissance de cause et à prévenir le gaspillage alimentaire.

 

 

 

Io mangio tutto. No al cibo nella spazzatura!   (Italie)

 

 

Parcours de sensibilisation lancé par Action Aid et destiné aux élèves des écoles primaires. À travers le jeu, le projet aborde la question de la faim dans le monde, en liant celle-ci au thème du gaspillage alimentaire en Italie, afin de promouvoir auprès des enfants les bonnes pratiques de citoyens responsables.

 

 

 

 Save Food from the Fridge    (Corée du Sud)

 

 

Projet réalisé par une designer coréenne et visant la bonne conservation des aliments sans l’utilisation de technologies modernes. Le blog contenant des conseils utiles est très intéressant.

 

 

 

Food We Want    (Union européenne)

 

Campagne de sensibilisation, financée par l’Union européenne, qui vise à promouvoir l’agriculture familiale et les systèmes agroalimentaires durables comme solution clé pour éliminer la faim, ainsi que pour lutter contre la pauvreté et les changements climatiques.

 

 

Courtland Commitment   (Royaume-Uni)

 

 

Accord volontaire, financé par les gouvernements d’Angleterre, d’Écosse, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord, auquel ont adhéré tous les principaux magasins de denrées alimentaires du Royaume-Uni. Cet accord vise à améliorer l’utilisation des ressources et à réduire le gaspillage dans le domaine alimentaire.

Par exemple, la chaîne de restaurants Asda a rallongé la durée de vie commerciale des produits alimentaires en optimisant les phases de transport et d’entreposage.

 

 

 

 Still Tasty    (États-Unis)

 

 

Conseils, curiosités et informations sur la bonne conservation des aliments.

Il s’agit d’un guide particulièrement fiable parce qu’il utilise les données fournies par des agences gouvernementales des États-Unis et par des organisations à but non lucratif qui s’occupent de la conservation et de la sécurité des aliments. 

 

 

 

 

Au lieu des déchets... donner à manger aux démunis

 

 

Comune di Herstal    (Belgique)

 

En Belgique, la Commune de Herstal a introduit une nouvelle disposition imposant aux 12 supermarchés de la ville de donner les produits invendus encore consommables aux associations bénévoles, qui les redistribuent aux personnes démunies. Cette disposition conditionne la délivrance, ou le renouvellement, de l’autorisation environnementale à la donation des produits invendus. D’autres communes, comme Namur, ont décidé de suivre cet exemple.

 

 

Zero desperdício    (Espagne)

 

Le projet consiste à récupérer, auprès des supermarchés, des restaurants et des cantines, les produits alimentaires qui, bien qu’étant encore parfaitement propres à la consommation, sont habituellement destinés à la poubelle et à en organiser la distribution à ceux qui en ont besoin.

  

 

Eqosphere    (France)

 

Plateforme en ligne visant à optimiser et à développer les activités de récupération des excédents alimentaires et autres, en favorisant les contacts entre les supermarchés, les commerces de détail, les producteurs et les restaurateurs, d’une part, et les associations caritatives et humanitaires, de l’autre.

 

 

I Food Share    (Italie)

 

Plateforme en ligne pour le partage de la nourriture, qui permet de conjuguer la demande de produits agroalimentaires à des fins humanitaires avec la récupération et la mise à disposition de la nourriture par les citoyens et les exploitations agricoles intéressés à donner leurs excédents dans un but de solidarité.

 

 

Pasto buono    (Italie)

 

Projet solidaire conçu par le QUI Group!, à la suite de la « loi du bon Samaritain ».

Cette initiative, à laquelle adhèrent d’importantes structures à but non lucratif de la zone de Gênes (Banco Alimentare Onlus Liguria, Comunità di Sant’Egidio et Fondazione Auxilium), a pour objectif la récupération des aliments cuisinés et invendus par les restaurants et la redistribution de ceux-ci aux structures caritatives.

 

 

Social market    (Italie)

 

Initiative de la coopérative sociale Eumeo, avec le soutien de la Province de Parme, de la Fondation Cariparma et de la Commune de Parme. Chaque jour, la coopérative Eumeo collecte, auprès des points de vente qui adhèrent à ce projet, des produits alimentaires qui ne peuvent plus être mis en vente (à cause de défauts d’emballage ou de date de péremption trop rapprochée) et les redistribue immédiatement aux organismes de bienfaisance de la ville de Parme, qui s’occupent des personnes en difficulté.

 

 

Refood    (Portugal)

 

Projet né pour éliminer le gaspillage alimentaire, aider les personnes démunies et faire de Lisbonne la première ville européenne à gaspillage zéro. Des centaines de volontaires à vélo récupèrent les denrées alimentaires excédentaires des magasins, des supermarchés et des maisons des particuliers, pour les distribuer ensuite aux associations qui s’occupent de l’assistance aux personnes démunies. 

 

 

 Food Recovery Network    (États-Unis)

 

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire, répandu dans plusieurs écoles secondaires et universités américaines, qui consiste dans la collecte, par des élèves et étudiants volontaires, des aliments non consommés dans les cantines scolaires et dans la redistribution des ceux-ci aux personnes en difficulté.

 

 

Global FoodBanking Network    (États-Unis)

 

 

Organisation sans but lucratif qui, pour contribuer à la lutte contre la faim dans le monde, crée et soutient le réseau des banques alimentaires qui œuvrent dans le monde entier, à l’échelon local.

 

 

 

 

Au lieu des déchets... partager la nourriture

 

 

Foodsharing.de    (Allemagne)

 

Plateforme qui donne aux citoyens, aux commerçants et aux producteurs la possibilité de collecter et d’offrir aux autres la nourriture en excès. Foodsharing représente également une occasion de rencontrer d’autres personnes avec lesquelles cuisinerd aliments qui, autrement, seraient jetés.

 

 

Next Door Help    (Italie)

 

Projet né pour lutter contre le gaspillage domestique et favoriser la réutilisation, ainsi que le partage de la nourriture. Il s’agit d’une plateforme en ligne sur laquelle, après enregistrement, grâce à un dispositif de géolocalisation, on peut prendre contact avec d’autres usagers pour échanger des aliments et des objets inutilisés, de manière simple et rapide.

 

 

Cassarole Club    (Royaume-Uni)

 

Projet conçu pour promouvoir le partage des aliments préparés à la maison avec les voisins et les personnes qui ne peuvent pas cuisiner.

 

 

Saa syödä!   (Finlande)

 

« Saa syödä! » (littéralement « licence de manger ») est un projet parrainé par le Ministère finlandais de l’environnement et soutenu par des sociétés privées. L’initiative consiste en la création, dans le quartier Roihuvuori de Helsinki, d’un point de collecte où chaque famille du quartier est invitée à déposer ses produits alimentaires encore consommables mais dont la date de péremption est imminente, afin que les voisins puissent utiliser les restes encore empaquetés qui seraient,autrement, jetés.

 

 

Food Swap Network    (États-Unis)

 

 

Événements par le biais desquels les membres d’une communauté partagent des aliments préparés à la maison, qui favorisent ainsi les échanges entre les participants. 

 

 

 

 

Au lieu des déchets... les supermarchés qui gèrent autrement leurs invendus

 

 

Monoprix    (France)

 

 

Une campagne de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire, engagée par le supermarché français Monoprix.

 

 

The Food Life    (France)

 

L'application qui connect citoyens, associations et supermarchés pour lutter contre le gaspillage alimentaire en donnant une seconde vie aux invendus.

 

 

 

The People's Supermarket    (Royaume-Uni)

 

 

Un supermarché de Londres qui naît comme une entreprise sociale et réalise, parmi tant d’autres initiatives liées au commerce durable, The People’s Kitchen, le restaurant gratuit où il est possible de manger des aliments dont la date de péremption est trop rapprochée pour qu’ils soient encore vendables, mais qui sont encore sûrs et comestibles. 

 

 

 

 

Au lieu des déchets... les restaurants qui gèrent autrement leurs invendus 
 

 

 

Rub&Stub    (Danemark)

 

 

Un restaurant de Copenhague, géré par des bénévoles, qui prépare des plats en utilisant uniquement des aliments dont la date de péremption est proche, avec un menu qui varie en fonction des produits disponibles. 

 

 

 

Culinary Misfits    (Allemagne)

 

Ce nom ironique et évocateur (misfit s’applique aussi bien à un « caprice de la nature » qu’à quelque chose de « non adapté ») a été choisi pour le premier service de restauration dont le siège se situe dans le cœur de Berlin et qui utilise uniquement des ingrédients rejetés par les supermarchés et les restaurants à cause de leur forme ou de leurs dimensions non standard. 

 

 

 

Buta Stupa    (Italie)

 

 

« Buta stupa », qui en dialecte piémontais veut dire « bouteille débouchée », est le nom d’un projet de marketing destiné aux restaurateurs et qui vise à faire remettre au client la bouteille de vin entièrement payée mais consommée seulement en partie. 

 

 

 

Eco-ristoranti    (Italie)

 

 

Initiative du consortium Co.Va.R. 14 qui encourage une nouvelle manière de faire de la restauration : chaque éco-restaurant est sensibilisé aux problèmes de la production excessive de déchets et du gaspillage alimentaire. Les actions visant la réduction des déchets créent un cercle vertueux de « bonnes pratiques », lesquelles concernent également les clients.

 

 

   

L'autostrada e la natura    (Italie)

 

 

Un pôle d’expérimentation soutenu par WWF Italia et Autogrill dans certaines aires de service autoroutières aux portes de Milan et qui prévoit le développement d’une filière intégrée grâce à laquelle les déchets organiques sont transformés en compost : ce dernier sera utilisé pour « nourrir » le sol d’un potager situé dans l’espace protégé WWF de Bosco di Vanzago.

 

 

 

Eco–vaschetta    (Italie)

 

Il buono che avanza  

  

Ri-gustami a casa: col tuo cibo riempi il frigo non il cestino  

 

 

Les restaurants qui adhèrent à ces initiatives, parrainées respectivement par l’Assessorat de l’environnement de la Province de Rimini (Eco-vaschetta), par l’association Cena dell’Amicizia Onlus (Il buono che avanza) et par la Province autonome de Trente (Ri-gustami a casa: col tuo cibo riempi il frigo non il cestino) offrent à leurs clients la possibilité d’emporter chez eux les restes de leur repas de façon sûre et hygiénique.

 

 

 

 

Au lieu des déchets... l’événement!

 

Eating City - La città che mangia    (Italie)

 

 

Plus de 3 000 repas distribués et des milliers de participants au grand repas collectif gratuit organisé à Turin avec les restes de la distribution commerciale, accompagné de témoignages et d’approfondissements sur le thème de la lutte contre le gaspillage alimentaire. 

 

  

 

Schnippeldisko    (Allemagne)

 

 

Événement né à Berlin, à l’initiative du réseau de jeunes de Slow Food – Allemagne, qui est en train de se diffuser dans le monde entier : il a déjà été réalisé dans plus de 70 villes, de Sao Paulo, au Brésil (Disco Xepa) à New-York City (Disco Soup), Madrid (Disco Sopa), Namyangju, en Corée du Sud, (Yori Gamu), Rotterdam (Disco Soep), Barcelone (Disco Soupe), Bruxelles (Disco Soupe), Marseille (Apéro Disco Soupe), etc.

Après avoir collecté de très grandes quantités d’aliments rejetés par les marchés locaux, des jeunes, des adultes et des enfants se réunissent pour éplucher les légumes en musique et transformer ainsi ces produits en soupes et méga-salades, qui sont distribuées au public. 

 

 

 

United against food waste    (Union européenne)

 

 

C’est le plus grand événement danois contre le gaspillage alimentaire, réalisé à Copenhague et organisé par Fusions (la plus importante association du monde contre le gaspillage alimentaire) : il consiste en une grande fête populaire qui a réuni, lors de sa dernière édition, plus de 6 000 participants. 

 

 

 

Feeding the 5000    (Royaume-Uni)

 

 

Campagne née à Londres, déjà réalisée à Paris, à Amsterdam et à Dublin, et dont l’évènement principal est la distribution de milliers de repas gratuits, préparés en utilisant des ingrédients frais destinés à être jetés. 

 

 

 

 

Pin It